Loading...
logo logo
*Indicates required field Please add me to your mailing list
>

Quand voyager en Thaïlande ?

La saison des pluies est bien souvent un frein pour les voyageurs à destination de la Thaïlande, mais c’est aussi la saison « verte « un camaïeu de vert, sur tout le pays, montagnes, forêts et campagnes, c’est aussi l’Isan et tout le nord est qui devient un immense damier de rizières où les fermiers sont omniprésents. C’est le ciel qui joue avec le reflet de l’eau des rizières, elles longent la moindre route, chaque village, toute la nature ne semble là que pour célébrer la culture et le culte du riz. Il est la richesse des campagnes, la nourriture de chacun, il est le symbole de la vie et les Thaïlandais n’ont pas de meilleur hommage lorsqu’ils se rencontrent et se disent bonjour avec la formule qui signifie littéralement « avez-vous déjà mangé du riz »

Alors oui, nous vous le crions fort : « visitez aussi la Thaïlande pendant la saison des pluies ! «

Voyager en Thaïlande de janvier à mars

Voyager en Thaïlande d'avril à juin

Janvier

Il est une tradition chez certains Thaïlandais, c'est de passer une partie de la nuit du 31 décembre à méditer dans les temples, une manière de se purifier spirituellement et de laisser dernière soit toutes les mauvaises choses de l'année, une autre perspective, une autre manière de rentrer dans la nouvelle année. En cette période de voeux, d'espérance de bonheur et de prospérité, posons-nous la question, qu'est-ce que le bonheur, qu'est-ce que le luxe ?

Février

Le nouvel an chinois commence, il habille Bangkok et toutes les grandes villes de Thaïlande de rouge et d'or, de lanternes accompagné de la danse du lion, des fumées d’encens et du bruit des pétards. Le ciel est toujours aussi bleu, la température monte progressivement, mois charnière entre l’hiver et l’été, laissez vous aller, peut être sur une petite île oubliée du sud, à la Robinson ou dans un écrin de luxe léché par les eaux chaudes et turquoises, venez vous réchauffer du long hiver !
Février apporte son lot de fêtes, une des plus prisées est le Festival des Fleurs de Chiang Mai. Si les fleurs s’épanouissent tout l’hiver pour notre plus grand bonheur, la Fête des Fleurs de Chiang Mai est unique avec ses chars richement décorés qui défilent en ville, elle est accompagnée de concerts, concours de beauté et bien sur de spécialités à déguster. Makha Puja le 14 février dans tout le pays. Ce jour sacré pour tous les bouddhistes commémore la réunion de 1250 disciples du Bouddha qui vinrent écouter son sermon. Des cérémonies destinées à gagner des mérites ont lieu dans les temples pendant la journée et la nuit des milliers de bougies sont allumées tout autour des temples. Trang du 13 au 15 février organise comme chaque année ses mariages sous l’eau, manière originale de dire “Oui” à l’être aimé, dans les eaux chaudes du sud. Fête de l’Oiseaux de Paille à Chai Nat du 7 au 14 février, petite ville au cœur du grenier à riz du pays. Si vous cherchez l’originalité loin des foules de touristes, les villageois utilisent la paille de riz pour créer de grands oiseaux colorés en paille, Ces oiseaux paradent sur des chars. Vous trouverez également de l’artisanat local et bien sûr de la cuisine pour tous les gourmets.

Mars

L’été arrive avec le mois de mars. L‟été est là, la chaleur qui devient plus intense invite encore plus au réconfort des montagnes et à la brise de mer. C‟est aussi l‟époque où les cerfs-volants bataillent dans le ciel, avec bien sûr comme chaque mois, un certain nombre de festivités.
L’éléphant est un animal à part en Thaïlande, il figurait sur le drapeau du Siam et bien entendu sur le drapeau de la marine royale, la forme même du pays ressemble à une tête d’éléphant avec les 2 oreilles au nord et nord-est du pays et la trompe qui s'étire vers le sud jusqu'à la frontière malaise. L'éléphant est un puissant symbole, on lui a dédié le Jour National de l'Eléphant : dans tout le pays, différents parcs, zoos et bien sur le Centre de Conservation des Eléphants de Lampang organisent des festivités et buffets en son honneur. Citons aussi le festival de boxe thaïe à Ayutthaya où tous les boxeurs professionnels ou pas, se donnent rendez-vous ; le festival international du cerf-volant dans la station balnéaire de Cham Am, à 2h30 au sud de Bangkok. Fin mars la ville de Korat célèbre Tao Suranari, héroïne locale qui repoussa l‟invasion laotienne, le festival de l'ile, Laanta-Lanta, met en avant ses traits culturels uniques et bien sûr beaucoup de dégustations. Le festival des fleurs Dok Lam Duan à Sisaket (nord-est) enchante par sa beauté. La province de Petchburi (entre Bangkok et Cham Am) organise le festival d'Art du Sel, avec sculptures de sel, mais aussi produits de la mer et régionaux. De mars jusqu'à avril, accoudée au Myanmar, la province de Mae Hong Son organise les processions spectaculaires de Poi Sang Long, ordinations de novices, parés comme des princes. Le 17 mars à Ayutthaya se tient la cérémonie de Wai Ku : les boxeurs thaïs paient respect et gratitude à leurs professeurs à travers d‟importants rituels très codifiés. Au cours de cette journée on pourra assister à diverses démonstrations d‟arts martiaux dont combat de sabres, l'art du tatouage, le tout couronné en soirée par un match de boxe thaïe bien sûr.

Mars c'est aussi comme chaque année le soleil qui affirme sa présence, les écoles libèrent les enfants, les plages vont accueillir de plus en plus de touristes thaïs jusqu'au pic des fêtes de Songkran (nouvel an thaï) à la mi-avril. Le vent change de direction et chaque année des compétitions ont lieu à Sanam Luang, devant le palais royal de Bangkok. On s'affronte au cerf-volant et au takro (" volley " avec balle en rotin), peu d'étrangers connaissent ce sport très populaire aussi dans les pays voisins. Encore peu connu ici, le kite surf fait de plus en plus d‟adeptes en Thaïlande, la région de Hua Hin est le lieu préféré : février à avril est la meilleure période.

En mars les gourmands iront à Chacheongsao (Est de Bangkok), pour le festival de la mangue. On y trouve non seulement les merveilleuses mangues mais aussi des vergers de fruits dont certains se visitent et pour les plus pointus, les vergers bios. Dégustez directement chez le producteur. Puis laissez vous guidez par Secret Thailand ; nous vous emmenons à Sisaket du 14 au 16 mars où se déroule le festival "Si Sa Ket Dok Lum Duan ", du nom de cette fleur crème qui ne pousse quasiment que dans cette région. Vous pourrez assister à diverses représentations culturelles des diverses cultures de la région, les Lao, Khmer, Suay et bien sûr déguster les spécialités dont le poulet grillé, le riz gluant et la salade de papaye.

Ceci est juste un échantillon de festivals au mois de mars et chaque mois à les siens, alors pourquoi ne pas demander à Secret Thailand d‟organiser un programme unique sur mesure, intégrant une de ces fêtes ?

Avril

Le mois d'avril ce sont les vacances avant tout : Songkran ou Pii Mai, le nouvel an thaï (13 au 15 avril), c'est aussi le nouvel an dans les pays voisins, qui partagent tous cette fête en commun, qui avec le temps est devenu fête de l'eau. De nombreux touristes viennent chaque année participer au nouvel an et aux " batailles d‟eau ", que ce soit dans divers quartiers de Bangkok (Silom, Khao San Road), Chiang Mai etc. Et vous, avez-vous prévu votre tuyau d‟arrosage, votre pistolet à eau, votre bouteille ? Pour ces pays Songkran est aussi symbole des " grandes vacances ". Une fois l'an, symbole de réunions familiales, que ce soit " Choul Chnam Thmey" au Cambodge, "Thingyan" au Myanmar et “Songkran ou Pii Mai” en Thaïlande, et Laos (qui le célèbre avec un jour de décalage). D'autres pays partagent ce festival. Au Sri Lanka le nouvel an s'appelle “Aluth Avurudda”, dans le sud de l'Inde, au Tamil Nadu on le connait sous le nom de “Puthandu”, “Okhali” au Karnataka, il est aussi célébré dans d‟autres régions de l'Inde avec des fêtes similaires au Bengal et nord-est. Oui certains pays du sud et sud-est asiatiques sont liés entre eux par une histoire commune, d'échanges économiques millénaires, d'influences culturelles, architecturales, religieuses, pour faire un sous-continent riche de ses différences, ils sont unis entre eux par des fils invisibles. Ces fils arachnéens se révèlent et brillent au soleil au cours de Songkran, Alors Sawasdee Pii Mai et Bonne Année !

Avril c’est aussi le mois de la mangue. Le fruit roi, c'est lui. Le simple énoncé de son nom fait saliver. 50 sortes de mangues différentes en Thaïlande, tous ceux qui possèdent un jardin ont forcément un manguier, il procure de l'ombre, a besoin de peu de soins et offre ses fruits délicieux. Déjà au 14ème siècle, le roi Ramkhamhaeng (unificateur du Siam) avait son verger de mangues. Chaque variété se déguste différemment. La " mangue sauvage " (mamuang paa) avec son gros noyau, se mange en pressant la pulpe et en laissant couler le jus directement dans la bouche. La « mamuang kralon » est très douce, elle devient « mamuang kuan » lorsqu‟elle est découpée en fines tranches qu‟on fait sécher au soleil, sucrée ou salée, à déguster bien sûr toute l‟année. La « mamuang kaew » petite et acide se trouve toute l‟année, elle est très appréciée verte, coupée finement sur le plat de nouilles « phat Thai », mais aussi dans la soupe « tom yum » avec des petits poissons de friture. La « mamuang raet » verte, accompagne la sauce de poisson et de tamarin, un snack qui se déguste à l‟infini. En pleine saison du fruit, la recette la plus appréciée est la mangue au riz gluant nappée de crème de coco " khao nio mamuang ", 2 variétés principales sont utilisées : la " Okrong " délicieuse mais de texture un peu filandreuse et la " Nam dok mai ". Quoi qu‟il en soit, c'est LE dessert de choix, un concentré de Thaïlande, " la madeleine de Proust " du pays. Vous la trouverez aussi en délicieux sorbet rafraichissant. Mangez les de mille façons, essayez toutes les recettes, croquez et laissez le jus couler sur le menton, la mangue est une merveille de la nature, associée à ce pays et aux vacances, alors qu‟attendez-vous pour vous gorger de vitamines, de soleil et de souvenirs…

Mai

En mai fais ce qu‟il te plait ! Mai et juin sont avec septembre, les 3 mois où l'on croise le moins de touristes, c'est une opportunité pour visiter tranquillement certains sites, mais aussi pour profiter des meilleures offres pour les hôtels, surtout pour le balnéaire. Le mois de mai c'est aussi "Visakha Puja" qui est le jour le plus sacré du calendrier bouddhiste marquant la naissance, l'illumination, et la mort du Bouddha. Dans tout le pays les gens se rendent dans les temples et au coucher du soleil allument des bougies autour des principaux temples, un moment à ne pas rater pour les visiteurs.

Les premiers orages arrivent, rafraichissants un peu l‟atmosphère. En mai les écoles commencent un nouveau terme scolaire, du côté de l'Isaan on envoie des petites fusées dans le ciel pour appeler la pluie, c'est le festival de "Bun Bangfai". Le mois de mai est aussi associé à ces longs week-ends qui prolongent les vacances : ce sont les meilleurs week-ends car les prix sont étiquetés « basse saison » pour les petits malins et ce, jusqu‟à fin octobre.
Si de nombreux fermiers attendent les pluies de juin et juillet pour commencer le travail des rizières, pour ceux qui travaillent dans les vergers, la grosse saison des fruits débute vraiment au mois de mai: litchi (le gout de rose de certaines pâtisseries), ramboutan, mangoustan (sa coque est utilisée en teinture), longan, le fameux durian à la chair crémeuse, la jambose (pomme d‟amour), plus rare le canistel (Pouteria campechiana ou " Lamut khamen " en thaï), qui rappelle le jaune d'oeuf à cause de sa chair, bien d'autres encore comme le jaque presque croustillant, la très douce annone (appelée coeur de boeuf), la sapotille au gout de caramel, le délicieux lansium (ou longkong à ne pas confondre avec le longan) et bien sur tous ceux que l'on trouve toute l'année et qu'il serait trop long de citer. Rajoutons le salacca, fruit qui pousse en grappe au pied d'un palmier, la carambole est appelée " Star fruit ". Le " Ma Yom " ou girimbelle en francais (Phyllanthus acidus) se vend aussi en jus, il est bourrée de bienfaits, la momordique de cochinchine : gros fruit orange avec épines, pousse dans les treilles, dans le royaume Lanna, elle était utilisée comme savon et pour les cheveux, elle a aussi des propriétés médicinales. Et pour finir, le trop rare (la saison est très courte) " Ma Prang " (Prune marian : Bouea macrophylla), il ressemble à l'abricot, avec une chair délicate : de préférence à manger avec un sirop très allongé sur un lit de glace…La béatitude absolue, et si vous voulez savoir ou déguster (en saison) le " Ma Prang " Secret Thailand vous chuchotera l'adresse à l‟oreille… Voilà une belle excuse de plus pour venir en Thaïlande de mai à septembre : faire une cure de vitamines, antioxydants etc. de la manière la plus naturelle, la plus douce et bien sur la plus délicieuse

Juin

Alors ça y est, juin est là et la période des pluies s'installent doucement avec le retour des orages, parfois dans la journée, 30 minutes ou moins, une grosse pluie qui rafraichit et donne envie de s'amuser comme des gamins, ou les orages du soir et de la nuit qui ne laissent au petit matin que des flaques en souvenir, disant, « je suis passé là » ! Juin c'est un peu la mue du serpent, on a encore sa vieille peau qui s'effiloche et laisse apparaitre la nouvelle qui reverdit la campagne ! On pourrait paraphraser Châteaubriand, « Levez-vous vite orages désirés », c'est un peu ça, nous nous réjouissons de retrouver la pluie qui va définitivement transformer le pays en un habit émeraude. Les touristes sont rares en juin, ce sont des malins, ils profitent de cette saison charnière, de plages oubliées par la foule et d'extravagants prix qui mettent les meilleurs hôtels à porter de tous…

Avec la saison des pluies qui revient, c'est aussi l'occasion pour certaines provinces de mettre leurs atouts naturels en avant. La province de Loei est une charnière entre la région de l‟Isaan et le nord du pays, bordée par le Mékong au nord, frontière naturelle avec le Laos. Peu connaissent cette région même si Secret Thailand réalise sur mesure des voyages qui charment et émerveillent les « visiteurs téméraires ». La province de Loei est bien connue des Thaïs pour le rafting dans ses rapides à partir de juillet. Ils y viennent en hiver pour le trekking et admirer la mer de nuages dans les montagnes des parcs de Phu Rua, Phu Kradeng, Phu Luang. A l'ouest de la province, " Dansai " est connu pour le "Prathat Si Song Rak", construit au 16ème et symbole de paix avec son voisin laotien, pour la fête du temple on offre des arbres aux feuilles de cire. Dans ce canton en juin – juillet la procession colorée de Phi Ta Kon est emmenée par des jeunes gens déguisés en fantômes lors de la procession et danses masquées. Moins connue dans la région de Chiang Khan se tient la fête de Phi Khon Nam, on y prie les esprits des ancêtres avec procession et masques, c'est une manière de remercier les buffles et boeufs pour leur travail. La région de Loei est aussi connue pour ses grottes naturelles dans la montagne. Dans le sud de la province celle de Photisat est célèbre avec ses chambres abritant stalactites et stalagmites, mais aussi pour la roche sculptée. Secret Thailand emmène aussi ses voyageurs avides de découvertes dans la région de Chiang Khan, au nord-est de la province, on suit le cours du Mékong, on s'arrête dans les petits villages aux balcons naturels, on dort aussi dans de petites villas au bord du Mékong. La vie s'écoule lentement, les paysages changent à chaque saison, le fleuve découvre ses rochers, les cultures maraichères abondent, la vie y est douce. Nous vous y emmenons avec un de nos guides spécialistes. Attention, vous risquez de tomber sous le charme de manière définitive et pourriez en redemander encore et encore… mais ne vous inquiétez pas, nous avons de quoi nourrir vos rêves.

Voyager en Thaïlande de juillet à septembre

Voyager en Thaïlande d'octobre à décembre

Juillet

Avec juillet arrive la fête de Khao Phansa, le début des 3 mois de retraite des bonzes durant la saison des pluies. Cette importante date du calendrier bouddhiste est marquée par un festival dans tout le pays et célèbre à Ubon Ratchathani. On y parade avec de magnifiques statues de cires montées sur des chars menés par des processions colorées. A ne pas rater en ville, le temple Thung Si Muang avec sa magnifique bibliothèque en bois (How Trai) au centre d‟un petit étang et ses vibrants marchés. Ubon est la province la plus à l‟est du pays, touchant le Laos. Ceux qui veulent y voir les lueurs du nouvel an, passent la nuit à Khongjiam, au bord du Mékong. On y vient aussi pour le parc de Pha Taem, admirer les formes étranges des rochers, les plus importantes peintures préhistoriques du pays sur les parois des falaises et bien sur les magnifiques panoramas sur le Laos et le Mékong. A la saison des pluies, au milieu du vert, le Mékong chargé d‟alluvions, déroule sa langue couleur chocolat au lait. En saison sèche et au coeur de l‟été, des dunes de sable apparaissent le long des rives du fleuve, pour le bonheur des enfants. C'est en cette saison que les balades en bateau sur le Mékong et surtout la rivière Moon offrent leur décor de falaises ocres et de rochers tourmentés. Durant la saison des pluies cela disparait comme par enchantement mais ce sont les 2 couleurs des fleuves qui mêlent leurs eaux, que l‟on admire. En été on croise les locaux aux champs, on se perd dans le vert des rizières. En saison sèche, d‟autres activités animent les villages : tissage de la soie ou du coton, fabrication des fameux coussins triangulaires etc. Si on prend la route en direction du nord et de Mukdahan, on arrive dans la petite ville de Khemmarat,, un peu endormie au bord du Mékong. avec ses vieilles maisons de bois, 2 samedis de chaque mois les danses traditionnelles envahissent la rue. Et comme de partout en Thaïlande la cuisine de l'Isan réunit et régale, bien sur la fameuse salade " Som Tam " accompagnée de riz gluant, le "Gai Yang" poulet grillé mais aussi le fameux "Pla Pao", poisson au barbecue en robe de sel, le "Laab" salade à base de poulet ou porc, hachée menu et épicée, "Moo Da Diew" porc mariné, la saucisse de l'Isan bien sûr. Ce sont quelques recettes parmi tant d'autres choses à découvrir, avec l'accueil très chaleureux des gens de l'Isan. Vous voudrez y revenir au plus vite car l'Isan c'est le tiers géographique du pays.

En Juillet les plantes revivent, la nature embellit, la forêt se pare de nouveaux feuillages, les rivières se remplissent à nouveau et voient arriver pour certaines, les mordus du canoeing et de la descente en rapides car c'est LA saison pour ces amateurs. Juillet c'est le début de la saison des couchants magnifiques quand les rayons du soleil jouent et caressent l'ouate des cieux, un vent léger atténue la chaleur, c‟est divin et on en redemande.

Août

Le mois d'aout attire de nombreuses familles dans le nord et la région de Samui pour le balnéaire. Dommage de réduire le pays à ces régions lorsqu'à cette période la grande majorité du pays est à visiter : pour ceux qui veulent voir la campagne, les rizières, la nature qui respire à fond, il suffit de quitter les villes et vous y voilà. Partez à la découverte de la région de l‟Isan, qui couvre le nord-est et un tiers du pays et connue entre autre pour ses superbes temples khmers. La saison de la mousson et fin de mousson sont les périodes idéales pour les visites, les rizières offrent des camaïeux de verts le long des routes de campagne. Secret Thailand aime les endroits en dehors des grands axes. La province de Sakhon Nakhon en est un bon exemple. Dans le nord de l'Isan, elle s'est fait connaitre pour sa teinture naturelle de l'indigo et ses tissages de coton, on peut y apprendre la fabrication de teinture ou simplement y acheter tissus, écharpes, vêtements, sacs, fabriqués suivant les procédés traditionnels, on les trouve en ville et dans certains petits villages. On en profitera pour visiter cette petite ville au bord du grand lac Nong Han avec ses petits ilots, ou les locaux viennent se relaxer le week-end, le superbe temple wat Choeng Chum en plein centre, le petit temple khmer de Phra That Narai Cheng Weng (10/11e). La ville fête la fin du carême bouddhiste avec des « châteaux de cire » lors d‟une magnifique parade, une autre bonne excuse pour venir. Toujours en Isan, la province de Maha Sarakham reste largement ignorée car à l‟est du grand axe qui mène à Khon Khaen et Udon Thani. Alors prenez les chemins de traverse et suivez nous à la découverte de ces villages ou l'on tisse coton ou soie merveilleuse, des temples rares et typiques de l'Isan aux précieux murs extérieurs peints (wat Photharam, wat Pa Le Lai). Vous pourrez découvrir aussi l'art très particulier de la peinture sur carreaux. Vous pourrez déguster le gâteau local " khanom thian keo " emballé dans des feuilles de bananier. Au sud de la ville, nous vous invitons à une balade sur un marais, sur le pont de bois Kae Dam d'un kilomètre de long. Ceci est une autre excellente excuse pour un bel arrêt entre Korat et Khon Khaen.

Septembre

Dans tout le pays septembre est un gros mois de labeur, dans les rizières il faut surveiller la pousse, nettoyer les mauvaises herbes, la nature engrange l'eau qui lui servira une bonne partie de l'année. Les rivières gonflent et deviennent lieu de spectacle avec les fameuses courses de bateaux. Tout le monde connait la boxe thaie, peu d‟étrangers connaissent le spectacle fascinant de ces longues embarcations délicatement sculptées, aux couleurs flamboyantes, qui volent sur l'eau, acclamées par la foule massée le long des berges. Nombre de ces courses ont lieu en septembre et octobre, parmi les plus connues celles de Phitsanuloke et Nan. A la recherche d'émotions et d'authenticité, suivez nous dans ces contrées. Puis débute le festival végétarien où pendant 9 jours de purification du corps et de l'esprit, les pénitents défilent en transe. Phuket est l‟endroit le plus important pour ce festival au court duquel l'on peut assister aux étonnants rituels et processions.

C‟est aussi la saison du rafting ou les sportifs s'en donnent à coeur joie dans les rapides des rivières, que ce soit dans la région de Pai, Chiang Mai, Prachinburi etc. A Khamphaeng Phet on célèbre la fête de la " Kluai Khai ", petite banane locale, parfumée et délicieuse, une bonne excuse pour visiter le magnifique site historique.
A Lamphun, juste au sud de Chiang Mai, au très célèbre wat Haripunchai on célèbre la fête de " Salak Yom ", constructions en bambou et papiers colorés auxquelles on accroche vêtements, ustensiles, fruits, légumes, qui seront ensuite offertes aux bonzes. Dans le sud, Trang a son festival du porc rôti, délice culinaire très connu des Thaïs. Toujours dans le sud à Nakhon Si Thammarat, près des magnifiques plages de Kanom, on célèbre les ancêtres en préparant des plateaux décorées d'offrandes, une magnifique procession étant le clou du festival.
N'oublions pas Bangkok avec le festival international de musique et de danse, chaque année il accueille danses classiques, contemporaines, traditionnelles, orchestres, venus du monde entier, ce festival se déroule sur un mois jusqu'en octobre.

A chaque saison, chaque mois, ses opportunités, Secret Thailand vous conseille et vous propose toujours de nouvelles découvertes et surprises.

Octobre

« La nature est un temple… » dit le poète. Octobre, le mois béni est de retour, celui qui joue audacieusement avec toute sa palette de verts, offre les plus beaux paysages de campagne et de forêt. Il ajoute le jaune dont se parent petit à petit les rizières, il est la référence pour les rivières, lacs et barrages, celui qui prédit si l’eau sera en abondance toute l’année, si les récoltes seront bonnes. Le mois d’octobre est pour le voyageur celui qui voit les orages s’espacer et donne tout son sens au mot tropical, jungle, abondance, exotisme. Ce mois nous charme et trompette le début de la haute saison alors que sur d’autres continents les premiers frimas arrivent. Secret Thailand est là pour vous accompagner et vous donner quelques idées d’aventure.

Entre 2 mondes ou plus exactement 2 saisons, le mois d'octobre est le trait d‟union entre la mousson qui s'en va petit à petit et la saison sèche avec ses ciels lumineux, qui pointe son nez de plus en plus. Octobre c'est le festival végétarien qui revient chaque année dans la communauté chinoise mais aussi bien au-delà maintenant, d'abord purement religieux avec des rituels parfois étranges et extravagants, on y découvre aussi, tout simplement, les délices de la cuisine végétarienne, que l'on soit à Trang, Phuket ou Bangkok. Octobre c'est peut-être le plus beau mois pour se promener à travers la campagne, en Isan (région du nord-est), loin de la foule des touristes et qui à coup sûr émerveille les visiteurs. Octobre c'est forcément des rizières ou le jaune commence à le disputer au vert, ou les nuages dorés des fins d‟après-midi et les roulements de tambours des orages de la nuit sont poussés petit à petit par la douceur des vents. Octobre c‟est le yin et le yang, le mat et le nacré, le moderne et la tradition, l‟ombre et la lumière, le feu du piment et le sucré, octobre reflète en cela merveilleusement le royaume de Thaïlande, ses contrastes et ses couleurs, ses coutumes et sa diversité, octobre est comme ce pays, unique !

Novembre

Alors qu’à l’ouest, le froid arrive, la neige fait son apparition, le ciel prend des airs menaçants et que la couleur grise va régner uniformément pendant des mois, ici le mois de novembre est une promesse qui voit le retour d’un soleil franc et d’un ciel lumineux, une très légère « fraicheur » tôt le matin, en bref, un temps délicieux. Le ciel a retrouvé un bleu tranchant et le soleil joue des ors et oranges, une palette aux couleurs primaires, celle de l‘abondance, de la vie et de la joie, laissez-vous porter tranquillement, atterrissez en douceur, nous vous attendons.

La fête de Loy Krathong sonne l’ouverture de la haute saison, le moment idyllique pour visiter le royaume, que ce soit ses plages et ses iles, ou partir à la découverte de ses sites, d’une nature flamboyante et vivre ses coutumes et son quotidien. Nous l’avons déjà dit et le répétons, même si cela surprend : la Thaïlande est le plus méconnu des pays d‟Asie du sud-est et a bien plus à offrir qu’un circuit classique entre Bangkok et Chiang Mai. Nous vous invitons à découvrir toute cette richesse et la mettons à votre disposition. Nous serons très heureux de partager nos connaissances, nos passions et de préparer des voyages de découvertes, plein de surprises, de petits plus, d’endroits inconnus, de rencontres et moments forts. Tous ces moments, ces lieux, ces petits hôtels, nous les avons visités et vécus avant, profitez de cette somme de connaissance unique et faites la vôtre !

Novembre ce sont bien sûr des fêtes dans tout le royaume. C’est le début de la saison des fleurs dans le nord, jardins de Mae Fah Luang dans la région de Chiang Rai, les champs se couvrent d’or avec la fleur Bua Thong à Mae Hong Son et les provinces du nord. Au nord-est, en Isan, la fameuse fête des éléphants de Surin se tient le 3èmeweekend end de novembre. Dans le sud c’est Krabi Bergfah, ce festival du 13 au 15 novembre, se distingue chaque année avec des parades lors d’une cérémonie ou les pêcheurs décorent leur bateau et offrent des prières. A l’ouest Kanchanaburi, du 26 novembre au 5 décembre, ce sont des sons et lumière avec en toile de fond le fameux pont bien sûr. Aux quatre coins du pays, laissez-vous surprendre et émerveiller !

Décembre

D‘un jour à l‘autre nous sommes entrés en décembre, un matin nous nous sommes réveillés avec l‘air plus frais, le ciel plus intense, c‘était le signe de départ de la « saison fraiche », disons « moins chaude » pour la plupart des occidentaux. C‘est le mois synonyme de jours fériés et longs weekends pour les Thaïs : l‘anniversaire du roi le 5 décembre, le jour de la Constitution le 10 décembre et le 31 décembre qui clôt l‘année en disant, reposons nous d‘abord pour faire la fête, belle sagesse. Décembre ce sont des illuminations partout, grandes avenues, bâtiments officiels, parades et réjouissances en tout genre, tout scintille, éclairages sophistiqués, guirlandes et feux d‘artifices à répétition. Le mois devient une grande réjouissance ou se croisent tous ceux qui profitent d‘une des meilleures périodes de l‘année pour voyager, tous ceux qui rejoignent leur famille en province, tous ceux qui vont paresser sur les plages, décembre est une douce fourmilière et l‘on vient du monde entier. Secret Thailand est là pour vous accueillir et prendre soin de vous, nous vous savons nombreux à venir gouter les saveurs du royaume. Alors bravo !… et merci de votre confiance.